Siège Social Lyon 16 rue Masaryk 69009 LYON • 04 78 83 68 89 // Annecy 614 impasse du Conis 74410 SAINT-JORIOZ • 09 83 00 66 03
Vue sur la rivière Selves

Selves

Les éléments techniques :

Maîtrise d’ouvrageEDF – Centre d’Ingénierie Hydraulique
LieuAveyron, Occitanie
ÉquipeDynamique Hydro
Montant132 456 € H.T.
Prestations exécutéesSuivi du transport sableux et des évolutions morphologiques
Période2016 – 2019

1. Etat des lieux sédimentaire et suivi des lâchers morphogènes sur la Selves (2016)
2. Suivis des lâchers morphogènes sur la Selves et besoins R&D (2017)

Le Centre d’Ingénierie Hydraulique d’EDF a réalisé des lâchers morphogènes du barrage de Maury à titre expérimental en 2016 et en 2017.

La mission de Dynamique Hydro vise à évaluer les évolutions morphologiques engendrées par ces opérations, en particulier leurs influences sur la constitution des fonds de la Selves et sur le
transport des alluvions fines (limons, sables et graviers fins).

L’étude s’appuie sur plusieurs campagnes de levés de terrain organisées avant et après les lâchers.
Les méthodes employées sont principalement : traçage fluorescent, prélèvements granulométriques, sondages des épaisseurs de fines, suivi de parcelles peintes et chaines d’érosion.


Campagne de terrain


3. Suivi du transport sableux suite à la crue de janvier (2018)

Nous sommes retournés sur la Selves après la crue de janvier 2018 afin d’analyser cette dernière. Nous avons en autre réalisé le suivi granulométrique et le suivi de colmatage des fond.


Deux campagnes de terrain : ici et


4. Détermination de la récurrence (2019)

> en cours de rédaction <


Campagne de terrain


Retrouvez toutes nos références en suivis scientifiques et techniques ici !

Ecomorphologie : un cours d'eau du bassin versant étudié

Pays des couleurs

Étude écomorphologique des bassins versants « Isle Crémieu / Pays des Couleurs ».

La Communauté de Communes des Balcons du Dauphiné (ancienne CC du Pays des Couleurs) a confié à Dynamique Hydro cette étude écomorphologique.

Les rivières étudiées sont de petite taille et s’écoulent tant en milieu rural qu’urbain et périurbain.

Le diagnostic s’est intéressé à de nombreux aspects du fonctionnement des cours d’eau.

Nous avons donc mis en oeuvre une méthode permettant d’analyser à la fois la dynamique fluviale sur l’ensemble du réseau parcouru et l’état physique des chenaux. Cette approche plus riche, car dépassant la simple compréhension des processus, est fondamentale dans l’étude de petits systèmes.

Nous avons également défini l’enveloppe de l’espace de bon fonctionnement ; utile à la prise en compte de l’ensemble des compartiments des hydrosystèmes.

En complément de cette analyse de fond, nous avons intégré de multiples analyses complémentaires (hydrologie, hydraulique, continuités écologique…).

Cette étude se décline en plusieurs phases qui ont pour but :

  • d’établir le diagnostic morphologique (analyse historique en plan et en altitude, transit et production sédimentaire, qualité des milieux) des bassins versants ;
  • de déterminer un espace de bon fonctionnement sur 70 km ;
  • de proposer un schéma d’orientation ainsi qu’un plan de gestion et de restauration physique.

Retrouvez toutes nos références en écomorphologie, en cliquant sur ce lien.


Données sédimentaires : vue de la rivière Cure à l'aval du barrage de Malassis.

Cure

Diagnostic sédimentaire du barrage de Malassis.

La Cure est classée en liste 2 au titre de l’article L.214-17 du Code de l’Environnement. Ce classement impose de restaurer la continuité sédimentaire et la continuité piscicole.
Au préalable, EDF souhaite évaluer la fonctionnalité de ces continuités au droit de ses ouvrages.

L’étude porte sur le barrage de Malassis, qui se situe approximativement au ¾ amont du tronçon classé. Son objectif est d’évaluer l’impact de l’ouvrage sur le transit sédimentaire.

Pour cette mission, il s’agissait de :

  • sélectionner des tronçons comparés dans le cadre du protocole EDF ;
  • réaliser de nombreux levés de terrain (topographie, Datry, transects EVHA, sectorisation, etc.) ;
  • analyser et interpréter les levés et indicateurs morphologiques pris en compte dans le diagnostic.

Vue réalisée depuis notre drone de la vallée de l'Isère entre Grenoble et Albertville lors de notre campagne de terrain pour le Suivi morphologique des bancs

Isère

Suivis morphologiques des bancs alluviaux et annexes fluviales de l’Isère dans la Combe de Savoie et le Grésivaudan.

Le CIH (Centre d’Ingénierie Hydraulique) d’EDF nous a confié la mission de suivis morphologiques (techniques et scientifiques) de certains bancs de l’Isère en Combe de Savoie pour une période de quatre ans s’étalant entre 2016 et 2019.   Cette mission consiste en l’acquisition et l’analyse de données sur des bancs et des annexes fluviales de l’Isère par levés de terrain :

  • Suivis topographiques :
    • Transetcs EVHA
    • Carroyage 5m x 5m
  • Observation et suivi de la granulométrie de surface
  • Suivi du colmatage de surface
  • Calcul et suivi du colmatage interstitiel
  • Suivi des hauteurs d’eau (sondes piézométriques et barométriques)
  • Suivi de la mobilité des matériaux (parcelles peintes, chaînes d’érosion, ClayPad)
  • Transects végétation

Maîtrise d’ouvrage          EDF – CIH
LieuIsère, Rhône-Alpes-Auvergne
ÉquipeDynamique Hydro
Montant350 000 € H.T.
Période2016 – 2020

Toutes nos campagnes de terrain pour cette mission sont à visualiser ici :

#1#2#3#4#5#6#7#8#9#10#11#12 – #13


Retrouvez toutes nos références en suivis scientifiques et techniques ici !

Vue par drone de la Cèze au droit du site de travaux

Cèze #3

Maîtrise d’oeuvre de restauration de la Cèze dans le secteur de la confluence Cèze/Auzonnet

Les objectifs du projet :
  • restaurer la mobilité latérale du site par la suppression  de protections de berges,
  • restaurer et améliorer la qualité du milieu aquatique et de ces annexes alluviales en ré-ouvrant d’ancien chenaux.
Les points clefs du projet :
  • fonctionnement du transport solide,
  • calage hydraulique des aménagements (notamment les vitesses en queue de bras secondaire),
  • traitement des atterrissements par autocurage,
  • maintien de tous les sédiments dans l’hydrosystème.
Les travaux :
  • réouverture d’un bras secondaire,
  • retrait de plusieurs protections de berge en enrochement,
  • création de chenaux d’autocurage,
  • réinjection de sédiments, recharge des fonds,
  • dévégétalisation.

Plan de masse du projet de restauration de la Cèze
Vue par drone de la Cèze et d'une pelleteuse de chantier
Vue par drone de la Cèze au droit du site de travaux